Au delà de la Rive

Au delà de la Rive

EL GUANCHE (Peuple berbère des Iles Canaries)

 

 

 

EL GUANCHE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES ROIS GUANCHES AUX ILES CANARIES

 

 

 

 

 

 CARNET DE VOYAGES

 

 

Lors de mon séjour à Grand Canaria, je vous avait promis de vous faire revivre la vie des Guanches (Peuples Berbères) des Iles Canaries.

 

  HISTOIRE

 

Les Iles Canaries sont probablement connues depuis l'antiquité sous le nom "d'Iles Fortunées" Homère Hesido parlent d'Ïles qui se trouvent " plus loin que les colonnes d'Hercule" (Gilbraltar) et qu'ils baptisent  " Les Hespérides" ou les " Champs Elysées".

Ces Iles sont considérées par les Grecs anciens comme le Paradis sur Terre non seulement à cause de leur lien étroit avec la mythologie grecque mais aussi commes " les dernieères Terres émergées du Monde ".

 

Ptolémée, père de la géographie moderne, situa le premier méridien sur l'Ile Del Hiero.

 

Plus tard, Pline naturaliste romain du 1er siècle raconte l'histoire d'un général carthaginois qui aurait aperçu au loin lors d'un voyage dans l'atlantique,une montagne blanche et très haute....

C'était probablement l'imposant Pic de Teide.

Les Iles canaries étaient connus des phéniciens et des carthaginois. Cependant dans les écrits phéniciens, pas un mot ne traite des aborigènes des Iles Canaries, si ce n'est que les atrocités perpétrées par les explorateurs sur les Guanches.

Entre 1320 et 1339 Lancelotto Malocello accosta sur une Ile a qui il donna son nom : Lanzarotte.

Boccaccio posa le problème qui intrigue toujours ceux qui étudient les Guanchés,c'est à dire comment est-il possible que dans les îles Canaries coexistent aux côtés de troglotides, des gens de culture supérieures qui ont des maisons avec potagers remplis de légumes ?

Les deux groupes, les troglodytes et les agriculteurs civilisés,étaient blonds aux yeux bleus et trés grands, comme des individus de type germanique. Les Guanchès étaient des hommes de plus de 2 mètres, à la peau claire,vivant de l'élevage et de l'agriculture,ils avaient des rois, des prêtres  et une noblesse et embaumaient leurs morts et cela,

avant la venue des colons espagnols.

1975 . Avec la mort de Franco, un vent de liberté souffle sur toute l'espagne.

Aux canaries, des militants se battent pour mettre hors de l'archipel les Espagnols du continent.Il s'ensuit une vague d'attentats contre tout symbole du continent de 1976 A 1978.

 

Les Canaries orientales (Lanzarote,Fuereventura, et Gran Canaria).

 

Les Canaries occidentales (Tenerife, La Gomera , El Hierro , Las Palmas ).

 

 

 

LES GUANCHES  (Berbère Igwanciyen))

 

 

 

 

 

 

Les Guanches (berbère Igwanciyen) sont les premiers habitants connus des îles Canaries. Ces peuples, d'origine berbère, vivaient encore à l'âge de pierre lors de l'arrivée des Européens pendant le Moyen Âge. Leur culture a disparu en tant que telle, mais a laissé quelques vestiges.
Le terme espagnol Guanchos serait, selon Núñez de la Peña, une déformation par les espagnols de Guanchinet, terme indigène signifiant homme (Guan) de Tenerife (Chinet). Stricto sensu, les Guanches seraient donc uniquement les aborigènes de l'île de Tenerife qui semblent avoir conservé leur pureté ethnique jusqu'à la conquête par les Espagnols. Le terme a ensuite été étendu à l'ensemble des populations indigènes de l'ensemble de l'archipel.
La reddition des rois Guanches par Alonso Fernández de Lugo


Les Guanches constituaient un rameau des Berbères qui, à l'aube des temps historiques, peuplèrent le nord du continent africain depuis l'Égypte jusqu'à l'Océan Atlantique.
Pline l'Ancien nous rapporte que selon Juba II, roi de Maurétanie, les Carthaginois qui auraient visité l'archipel sous la direction de Hannon l'auraient trouvé vide d'habitants, mais qu'ils auraient perçu les ruines de constructions importantes. On pourrait en déduire que les Guanches n'auraient pas été les premiers habitants ; l'absence de toute trace d'une pénétration de l'Islam parmi les populations qui vivaient là à l'arrivée des Espagnols, laisse penser qu'il s'agirait alors de la plus lointaine migration vers l'ouest de Berbères survenue entre l'époque de Pline l'Ancien et la conquête musulmane de l'Afrique du Nord. Un grand nombre de Guanches périrent en résistant à la conquête espagnole, beaucoup furent vendus comme esclaves, beaucoup aussi embrassèrent la foi catholique et s'unirent par mariage aux conquérants.

 

 

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Guanches

 

 

 

 

 Pour en savoir plus

 

d'Autres liens :  http://www.tenerife-guanches.com/fr/colonizacion.aspx

 

 

 

 

video 

 

 

 

VOICI QUELQUES CITATIONS SUR LES RACINES 

Il n'y a que le mulet qui nie ses origines.

La civilisation occidentale n’a pas totalement effacé mes origines africaines et je n'ai pas oublié les jours de mon enfance, quand nous nous regroupions autour des aînés de la communauté pour écouter leur trésor de sagesse et d'expérience.

C'était la coutume traditionnelle de nos aïeux, celle de l'école où nous avions reçu notre instruction.

Conversations avec moi-même de Nelson Mandela 
[ Nelson Mandela ]

 

 

 Pour toute société, et pour l'humanité dans son ensemble, le sort des minorités n'est pas un dossier comme les autres ; il est, avec le sort des femmes, l'un des révélateurs les plus sûrs de l'avancement moral, ou de la régression.

Un monde où l'on respecte chaque jour un peu mieux la diversité humaine, où toute personne peut s'exprimer dans la langue de son choix, professer paisiblement ses croyances et assumer sereinement ses origines sans encourir l'hostilité ni le dénigrement, que ce soit de la part des autorités ou de la population, c'est un monde qui avance, qui progresse, qui s'élève.

A l'inverse, lorsque prévalent les crispations identitaires comme c'est aujourd'hui le cas dans la grande majorité des pays, au nord de la planète comme au sud, lorsqu'il devient chaque jour un peu plus difficile d'être sereinement soi-même, de pratiquer librement sa langue ou sa foi, comment ne pas parler de régression ?.

Le Dérèglement du monde 
[ Amin Maalouf ]

Oublier ses ancêtres, c’est être un ruisseau sans source, un arbre sans racines 

 Proverbe chinois

 

 

Pour en savoir un peu plus sur le Peuple Berbères des Iles Canaries , je vous invite a cliquez sur le lien ci dessous

 

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Guanches

 

                            Merci pour vos commentaires



01/03/2012
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres