Au delà de la Rive

Au delà de la Rive

Dahmane El Harrachi

Dahmane El Harrachi

(Vie et Oeuvres)

 

 

Abderrahmane Amrani, mieux connu sous son nom de scene Dahmane El Harrachi, né le 7Juillet 1925, à El-Biar (un quartier d'Alger) et grandit dans un autre, celui d'El-Harrach (anciennement Maison carrée à Alger), d'où son nom de scène, mort le  31 Aout 1980 était un auteur-compositeur Algérien de musique cHAABI. Son parcours artistique du chanteur est empruntée de sa propre expérience de la vie en traduisant dans ses chansons toutes les déclinaisons de l'Immigritude. Il composa notamment « Ya Rayah », reprise avec succès par le chanteur Rachid Taha.

D'origine Chaouis du village Ouled Djellal a 75km de Biskra par son père qui était le Muezzin de la Grande Mosqué d'Alger, le Chaabi de Dahmane El Harrachi est puisé du vécu de la société à l'image dubarde Sidi Kaddour El Hallami. Sa voix rocailleuse est chantée avec justesse se prête très bien à son répertoire brossant les thèmes de la nostalgie du pays par la diaspora, les souffrances de l'exil, l'amour du pays et la passion pour sa ville natale. Dahmane El Harrachi émigre en 1949 en France qui lui inspire un grand nombre de ses chansons nostalgiques de son répertoire comme Bahdja beidha mat'houl (ce qui signifie : Bahdjja la blanche qui ne se fane jamais).

LeCertificat d'Etudes en poche, il se fait cordonnier puis receveur de tramway sur la ligne reliant El-Harrach à Bab-El Oued. Il intègre parallèlement une troupe d'amateurs qui se produit un peu partout dans le pays. En 1949, il se rend en France et s'installe à Lille, puis à Marseilleet enfin Paris, ville qu'il ne quittera pratiquement plus, se produisant le plus souvent dans les cafés. Découvert sur le tard par la nouvelle génération, Dahmane El Harrachi a eu droit à sa première vraie scène lors du Festival de la Musique maghrébine qui s'est tenu à la fin des années 70 à La Vilette. Quant à l'Algérie terre qu'il n'a jamais cessé d'évoquer à sa façon joliment imagée, il n'y fera que deux apparitions avant de connaître une fin tragique dans sa capitale : il décède le 31 Aout 1980 d'un accident de la circulation sur la corniche algéroise.

 

(Source Wikipédia)

 



05/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres